Emmaüs > Emmaüs Etang
La Communauté Emmaüs Etang PDF Imprimer

Emmaüs ou « …Valoriser plus pour aider plus ! »
 

Une véritable activité reconstructive

A Etang sur Arroux, seule communauté du Morvan et de Saône et Loire, les valeurs de l’abbé Pierre sont fortement respectées : accueil, travail et solidarité. Aucune subvention n’est perçue. Il n’y a pas de cumul c’est-à-dire que chaque compagnon vit de son travail à la communauté mais ne reçoit aucune autre aide de l’Etat. Les compagnons d’Emmaüs sont des travailleurs solidaires non salariés, ils bénéficient d’un logement équipé selon leurs besoins, de la pension complète, d’un pécule, d’une aide annuelle allouée pour les vacances, des cadeaux de Noël et d’anniversaire ainsi que de la prise en charge totale ou partielle de leurs dépenses de loisirs et de formation, soit, l’un dans l’autre, l’équivalent d’un SMIC mensuel. Ils sont également accompagnés socialement, médicalement et juridiquement le cas échéant.

Emmaüs d’Etang a donc en charge la communauté avec ses chantiers et les logements, une maison avec sept chambres pour l’hébergement, un magasin à Autun et une maison vers Gueugnon reçue en legs et mise en location pour des foyers aux revenus modestes.

Le travail dans les chantiers est divisé selon différents postes, chaque compagnon en étant responsable. La vente se fait les samedi, dimanche et mercredi après-midi. En fait, le principal travail est la récupération de matériel soit par apport volontaire, soit par enlèvement sur rendez-vous puis le tri, le nettoyage et la vente. De plus, des ramassages collectifs ont été mis en place et des conventions passées avec les communautés de communes de l’Autunois, de Beuvray/Val d’Arroux, de l’Arroux/Mesvrin. Depuis 2007, la communauté est Point de collecte et de tri agrée par un Eco-système pour les DEEE (Déchets d’Equipement Electrique et Electronique). Un tri du plastique est également en cours de mise en place.

 

L’accueil avant tout

"L’accueil est notre premier objectif, le travail notre seul moyen" déclare Véronique Beaufils-Lacoste, responsable de la communauté. "Toute personne en difficulté peut s’arrêter ici et trouver à manger et à se loger, le temps d’une nuit ou plus. Si nous n’avons plus de chambre libre, nous l’orientons vers une autre structure, et malheureusement nous avons au moins 150 demandes d’accueil par an que nous ne pouvons satisfaire". Ce sont les "accidentés" de la vie, ceux qui n’ont pas eu de chance, que le sort a malmené avec ou sans papiers et on accueille de plus en plus de très jeunes gens, des femmes ou même des familles.

"Ici, à Etang, le groupe est stabilisé, ce qui prouve que la communauté fonctionne plutôt  bien". En effet chacun est libre de rester ou de partir quand bon lui semble. D’ailleurs, certains compagnons "taillent la route" : ils vont de communauté en communauté puis un jour s’arrêtent.

 

La solidarité avec les plus démunis

Elle ajoute : "la commune d’Etang-sur-Arroux et son maire Robert Jacquemard ont su depuis maintenant des années nous accueillir, nous soutenir et nous aider à monter des projets viables. C’est aussi grâce à ces soutiens, privés ou publics que nous pouvons continuer cette lutte contre la précarité, l’exclusion, la pauvreté et proposer une alternative à notre société trop souvent excluante. Mais la question qui tenaille toujours 60 ans plus tard est pourquoi est-ce encore à des associations comme Emmaüs de trouver des réponses en termes d’accueils, d’insertion, de valorisation des déchets, de solidarités… ?"

 

EMMAUS à ETANG EN CHIFFRES

Président : Jean Bussy
Responsable : Véronique Beaufils-Lacoste
Responsables adjoints : Aziz Ahmed et Loïc Zaphiropoulos

23 compagnes et compagnons
Une trentaine bénévoles
Budget annuel : 700 000 euros
Aucune subvention
Ramassages : environ 3000 par an
Heures de bénévolats : 3880/an

Près de 17 000 repas servit par an
Plus de 8 000 nuitées

20 tonnes de carton par an
70 tonnes de ferraille
20 tonnes de Fonte
41 tonnes de textiles
120 tonnes de D3E